Clrinette

28.12.12

Une semaine à Lisbonne

Voilà déjà sept mois que nous nous sommes mariés ! Pour notre voyage de noces, nous souhaitions nous envoler au plus vite pour la Polynésie Française, mais notre vol a été détourné par… un petit bébé ! Eh oui, cette escapade tombait en pleine grossesse, nous avons donc préféré remettre à plus tard…

Pour marquer tout de même le coup (nous l'avions bien mérité après plus d'un an de préparation !), nous nous sommes offert un mini-voyage de noces (nan, mais !).

Destination : Lisbonne !
Petit tour d'horizon d'une semaine au soleil, dans la ville aux sept collines !

Jour 1 : premiers pas dans la capitale portugaise

Quelques transports en commun à la chaîne (train, tramway, RER...) et nous voilà à l'aéroport d'Orly pour un décollage immédiat. Puis 2 h 20 de vol pour voir enfin le soleil (faut dire qu'à ce moment-là, on n'est pas gâté dans le Nord !).

L'aéroport est assez proche du centre-ville, pour 3,50 € et une quinzaine de minutes, nous voilà sur l'Avenida da Liberdade, une des artères principales de Lisbonne, les Champs Élysée lisboètes. 
Il existe des bus moins chers (mais plus longs) pour atteindre le centre, mais arrivant un dimanche, et tous ne circulant pas forcément, nous avons joué la sécurité…

À première vue, la ville, son architecture, ses rues nous semblent vieillottes et mal entretenues... On se croirait plongé dans une ville des années 80/90 poussiéreuse. Mais après quelques jours, au fil des balades, l’ambiance générale, les décors et les gens nous séduisent et nous nous mettons à apprécier l'environnement vintage et « hors du temps » qui nous entoure.

IMG_2766

Les crépis délabrés et les faïences sur les façades (en azulejos, comme on dit) dégagent un charme fou, accentué par les sols couverts de petits pavés blancs et noirs posés à la main (un travail monstre !).

Tous les trottoirs de la ville sont ainsi faits de mosaïques : magnifique... mais attention ! Prévoir de bonnes chaussures avec de bonnes semelles pour que vous ne les ayez pas en horreur au bout de quelques jours de marche !

 

Nous logeons à l'hôtel Inspira Santa Marta, proche de l'avenue (et donc pas loin du centre) : pas forcément le moins cher de Lisbonne, mais on a apprécié la déco contemporaine, l'accueil des réceptionnistes et des serveurs (en anglais accent portugais... plutôt pittoresque !), l'accès gratuit au spa (hammam, sauna et jacuzzi) ainsi qu'à la salle de gym et à internet (très pratique pour organiser les journées de visite). N'oublions pas le restaurant : une cuisine raffinée et typique pour des prix raisonnables (11 € à 16 € le plat, une fourchette haute pour le repas moyen que l'on peut se payer à Lisbonne, mais la qualité y est). Parfait pour un voyage romantique !

IMG_3124

 

Pour notre première excursion, nous remontons l'Avenida da Liberdade, à la découverte du Parque Eduardo VII. Le parc anglo-portugais est un emplacement magnifique duquel on peut contempler la ville. Au passage, nous admirons un grand bâtiment au crépi jaune défraîchi et décoré de grands azulejos,  le « Pavilhão Carlos Lopes » : difficile d'y imaginer une salle de sport (fermée en 2003). Dommage que la capitale laisse cette splendide bâtisse à l'abandon !

 

lisboa

  

 

Jour 2 : le Baixa et l'Alfama

Nous partons à la découverte du centre de la ville, le quartier de Baixa. Tout d'abord, la Praça Dom Pedro IV, appelée le Rossio, est une place très active et animée. On y accède via des rues pleines de restaurants en tout genre, où la concurrence est rude et les serveurs alpaguent les passants. Sur le côté de la place, une boutique de Ginja, un alcool typique à base de griottes, fait fureur !

 

IMG_2808

Nous continuons dans le quartier entièrement reconstruit après le tremblement de terre de 1755. Restaurants et commerces animent les rues piétonnes qui s’entrecroisent façon damier. Chaque terrasse est équipée de son écran de télé où est diffusé un feuilleton ou un match de foot (légitime en pleine coupe d'Europe !).

IMG_2821

Nous arrivons à un mini « arc de triomphe » : lArco da Victoria qui ouvre sur la Place du Commerce. En arc de cercle, cernée par ses bâtiments et ses arcades, elle accueille en son centre la Statue équestre de José Ier, le tout sur les bords du Tage.

IMG_2834

 

Notre découverte de la ville « basse » touche à sa fin : nous voilà prêts à commencer l'ascension des fameuses collines, à commencer par le quartier de l'Alfama. Le fameux tramway n° 28 nous nargue de ces craquements de bois, mais nous décidons tout de même d'arpenter les ruelles étroites et parfois glissantes à pied pour profiter des vues sur le Tage et de l'ambiance d'un quartier pittoresque qui fourmille de ruelles en tout genre.

lisboa2

Nous passons devant la cathédrale Sé Patriarcal et continuons notre route vers le Castelo de São Jorge (Château Saint George) : une visite agréable (comptez 7 € par adulte) à la fois historique, panoramique et archéologique. Il offre une vue imprenable sur le cœur de Lisbonne et ses multiples enchevêtrements de toits. Il faut encore un peu de courage pour monter les multiples escaliers abrupts du château... Mais le panorama est à la hauteur de l’effort (et ça fait de l'exercice pour les cuisses !)

 lisboa3

Nous finissons notre journée au Hard Rock Café, certes pas très typique, mais leurs burgers, le décor et l’ambiance justifient largement d’y faire une halte :)

Jour 3 : journée à la plage !

Coup d'œil sur la météo : une journée sans nuages s'annonce.

Nous décidons de prendre la direction des plages.

Comme les bords du Tage sont assez pollués, il faut descendre à la gare de Cais de Sodré via le métro et prendre un train type RER qui mène à Estoril en 20 minutes. On a mis quelque temps à comprendre le fonctionnement des transports en commun, mais après cela, le métro se révèle des plus pratique.

Il faut acheter une carte à recharger, elle coûte 0,50 € par personne puis il vous en coûtera 1,50 € par trajet : prévoir de la monnaie surtout dans les stations de métro où les guichets sont souvent fermés et pour avoir de l'aide, comptez plus sur les habitants, souvent contents de rendre service qu'aux guichetiers aigris !

Estoril est une ville luxueuse, très propre, bordée de ses palmiers et de son casino. On est loin de l'ambiance lisboète !

IMG_3049

La gare donne directement sur la plage, nous nous jetons dans l'eau et à notre grande surprise, l'eau y est aussi bonne… qu'en Bretagne ! Pas plus de 15 °C ! Rafraîchissement garanti, mais on n’y reste pas des plombes !

Nous longeons les berges aménagées vers Cascais : une agréable promenade d'une trentaine de minutes.

Cascais est un joli village de pêcheur, bien que pris d'assaut par les touristes et donc par des magasins de souvenirs en tout genre. La balade entre les façades blanches et les ruelles étroites est sympathique. Nous apprécions quelques villas de maître très jolies, malheureusement, des requins financiers attendent leur abandon pour les détruire et les remplacer par d’immenses appartements de bétons, dommage !

IMG_3085

Le soir, nous rentrons sur Lisbonne et reprenons la direction de l'Alfama, quartier aussi connu pour être le berceau de la musique traditionnelle : le Fado.

Nous mangeons au Chapitô, un restaurant mixant grillades traditionnelles et art du cirque. Un décor typique et une ambiance conviviale surprenante. Nous dégustons un « polvo » (oui, oui du poulpe !) avant de descendre dans une petite salle pour nous laisser bercer par les sonorités mélancoliques du fado : de grandes complaintes poignantes, accompagnées du son d'une ou deux guitares... Il aurait juste fallu comprendre le portugais pour vraiment en saisir le sens et participer davantage avec le reste de la salle qui entonne les refrains.

 IMG_3100

 

Jour 4 : le Rato et le Bairo Alto

Nous décidons de gravir de nouvelles collines, cette fois-ci plus populaires, et nous découvrons au détour d'une rue le Jardin botanique : un espace calme et reposant idéal pour oublier les klaxons et autres bruits de la cité.

Nous nous baladons parmi de multiples variétés de palmiers, de cactus et nous laissons bercer par la poésie de la volière de papillons... Avant de reprendre les trottoirs montants et descendants de la ville !

IMG_3241

 

Nous passons devant le majestueux Palacio da Assembleia Nacional, éclatant de blancheur, pour nous arrêter dans le Jardim da Estrela : un parc très bien entretenu, ambiance familiale garantie. Nous admirons la façade de la basilique d'Estrela, avant de prendre ce fameux tram qui nous nargue depuis déjà quelques jours... Le n° 28 ! Craquements de bois, freinages et accélérations, descentes et montées rythment notre traversée, le tramway frôle les façades, créé quelques embouteillages : ambiance pittoresque garantie !

IMG_3276

 

Jour 5 : 

Nous reprenons le train à Cais de Sodre, mais nous nous arrêtons bien plus tôt que la première fois : à Belem.

À l'écart du centre-ville, sur les bords de Tage, nous découvrons la façade toute en dentelle du Monastère des hiéronymites ainsi que l'intérieur de l'église Santa Maria (accès libre). À l'entrée, on peut voir les tombeaux de Vasco de Gama, un navigateur portugais et de Camoens, un poète. Une visite qui vaut le détour, notamment pour lever les yeux sur un fantastique plafond. Gothique et organique !

IMG_3317

 

Nous traversons la place face au monastère pour rejoindre le Monumento das Descobertas,  dalle sculptée en forme de proue de navire sur laquelle un groupe de statues, Henri le navigateur accompagné de grands explorateurs, scrutent l’horizon. Au pied du monument, une carte du monde représentant les itinéraires des explorateurs portugais.

 IMG_3325

Nous prenons le chemin de la tour de Belem... mais faisons escale à une exposition beaucoup moins typique et touristique : Game On, retraçant l'histoire du jeu vidéo, des jeux d'arcade aux jeux dernier cri ! Nous y restons quelques heures, le temps d'y tester tous les jeux exposés et de revenir en enfance ! 

 IMG_3391

Jour 6 :

Ça y est, le dernier jour est arrivé... Nos pieds nous diront bientôt merci ! Faut dire qu'on a bien enchaîné les kilomètres en une semaine et que rappelons-le, les trottoirs ne facilitent pas la tâche ! 

Nous optons pour un peu de détente au zoo de Lisbonne, au nord de la ville et accessible en métro. Très propre et bien organisé, il nous permet de flâner auprès des rhinocéros, tigres, éléphants, girafes, ours, reptiles, singes et perroquets en tout genre. 

Il n'y a pas d'âge pour apprécier !

 

 

Posté par clrinette à 20:30 - Ca m'inspire ! - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Moi aussi je rêve de Polynésie... Tes textes et photos m'ont remémorés notre escapade à Lisbonne! Je suis étonnée de voir qu'on pouvait aller à la plage en transport de Lisbonne. C'est bon à savoir Bonne fin d'année

    Posté par Sabrina, 28.12.12 à 20:53

Poster un commentaire